Outils innovants

L'innovation des méthodes pédagogiques proposées par REMIS repose sur des approches interactives et participatives développées à partir d'outils pédagogiques tels que les mises en situation, le webcasting, les centres de simulation, les laboratoires d’innovation ou « living labs » dans lesquels l’utilisateur est placé au centre du dispositif afin d’imaginer, développer et créer des services ou des outils répondant à ses besoins....

janvier 2019

Dans un contexte de développement des collaborations entre les universités normandes et face à un besoin grandissant des enseignants en salles adaptées aux pédagogies innovantes, IDEFI-REMIS a porté un projet d’installation de deux learning labs sur l’UFR Santé de l’Université de Rouen.

Un learning lab est un espace de cours modulable (chaises et tables déplaçables) disposant d’un matériel informatique et audiovisuel centré sur le travail collaboratif système de partage d’écrans.

La modularité étant primordiale, l’accent est mis sur l’absence de fils et sur le BYOD (Bring Your Own Device). Il y aura deux salles avec des équipements différents et par conséquent, des utilisations différentes :

- Une salle de 30 places équipée en visioconférence, panneaux Velléda déplaçables, 4 ilots avec écran, dispositif de partage d’écrans

- Une salle de 65 places, modulables en enseignement traditionnel et en pédagogie de groupes. Équipée en visioconférence, 5 ilots de 10 à 13 personnes avec écran, dispositif de partage d’écrans VIACONNECT et système de 6 micros (1 par îlot et 1 pour l’intervenant) pouvant être diffuser via visioconférence.

Les systèmes de visioconférence permettront de supprimer le 4ème mur et d’étendre la salle de cours vers une autre université, permettant ainsi de travailler en groupes en s’affranchissant des distances.

Après une phase de conception étalée de Janvier à mai 2018, lestravaux débuteront en Juillet 2018. Les deux salles devraient être opérationnelles en Septembre-octobre 2018. 2900 étudiants seront concernés par l’utilisation de ces salles.

 

janvier 2019

Incubé à l’Université d’Orléans, Cairns est un outil numérique innovant d’orientation tout au long de la vie. Pascal Guy, initiateur et concepteur du projet, a constitué une équipe « Bêta Test » engagée à chaque phase de développement informatique et géomatique en collaboration avec les prestataires Acatus et Atimic. Solution interactive et intégratrice, Cairns a l’ambition de proposer aux utilisateur·trice·s des territoires d’orientation individualisés, constitués en partie par les données des acteur·trice·s de l’orientation et de l’insertion. Dans cette perspective, des contacts avancés préfigurant de nouvelles collaborations sont établis :

janvier 2019

Les travaux d'aménagement sont en cours, les premières imprimantes seront livrées au cours du mois de juin et les premiers travaux pratiques débuteront en septembre 2018. Parallèlement, 7 enseignants-chercheurs et techniciens suivront une formation de 3 jours du 11 au 13 juillet 2018 sur les techniques d'impression 3D (Conception assistée par ordinateur, logiciels de tranchage, travaux pratiques d'impression sur plusieurs techniques d'impression 3D).

mars 2017

La salle de simulation intègre un système de multidiffusion sonore. Celui-ci permet d'immerger un buste artificiel dans un environnement sonore complexe : mélange de paroles, musique, sons du quotidien, divers bruits...Ce buste artificiel est une réplique d'un buste humain avec un microphone placé dans chaque oreille. Le positionnement d'appareils auditifs sur les oreilles artificielles permet aux étudiants en audioprothèse de mesurer in situ le signal acoustique en sortie d'appareil auditif. Les étudiants peuvent ainsi apprécier objectivement l'impact des différents traitements appliqués au son dans les appareils. Les mesures sont réalisables pour différents types de surdité simulée par traitement du signal.

 

mars 2017

Le diagnostic de nombreuses maladies requiert l’examen d’échantillons au microscope. La formation des étudiants dans ce domaine peut être complétée par le développement d’approches pédagogiques tirant profit des nouvelles technologies. Dans le cadre des projets développés par les universités membres du réseau IDEFI-REMIS, (Angers, Brest, Lille, Lorraine, Orléans, Montpellier, Rouen et Paris VI)  l’université d’Angers porte le projet « MICROSCAN »,

Ce projet consiste au développement d’une plateforme interactive de lames de microscopie virtualisées à visée pédagogique pour des disciplines telles que l’hématologie, la cytologie, l’anatomie, la mycologie/parasitologie, la bactériologie ou tout autre discipline utilisant les lames de microscopie.  La microscopie virtuelle (LV) consiste en la numérisation 3D de lames de verre à fort grossissement. Ce procédé permet ensuite d'observer les lames en très haute résolution et à distance sur un ordinateur tout en gardant les fonctionnalités d’un microscope.

Ce concept de LV comporte plusieurs phases dont la plus importante est l’acquisition des lames. La qualité de l’image est privilégiée. La deuxième phase réside en la mise à disposition d’un espace serveur significatif et nécessaire au stockage des LV. Enfin la troisième phase résulte de l’intégration de ces LV dans un programme informatique avec logiciel de visualisation (viewer.) Celui-ci sera accessible à distance et constituera l’interface pédagogique sécurisée entre enseignants et étudiants sur les différents sites du réseau.

Cette interface intègre des outils et des métadonnées renforçant l’intérêt pédagogique des LV. L’un des objectifs de ce projet est de permettre un plus grand partage des ressources numériques entre universités et disciplines enseignées. Il doit en outre favoriser l’homogénéité des ressources - en terme de qualité  et leur hiérarchisation - afin qu’elles soient accessibles et adaptées aux différents niveaux des  apprenants.

 

"Ce projet pluridisciplinaire revêt aussi une dimension d’ingénierie pédagogique dans le cadre de la conception de dossiers multimédia pour un enseignement adapté aussi bien aux étudiants en DUT qu’aux étudiants de l’internat. Enfin, ce projet doit permettre non pas le remplacement mais l’approfondissement des méthodes d’enseignement. Une manière de faire qui permettrait de  développer les interactions et collaboration des étudiants avec leurs collègues (par un travail en petits groupes) et avec l’enseignant par le biais de l’interface virtuelle."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mars 2017

 

Le cabinet de consultation du Cesim est utilisé pour répondre à des objectifs pédagogiques centrés sur l’amélioration de la communication et de la relation entre médecin et patient lors des situations stressantes ou particulièrement difficiles (annonce de mauvaise nouvelle, diagnostic inquiétant, etc.). Pour la prise en compte des « facteurs humains », le Cesim fait intervenir, dans les scénarios pédagogiques mis en place au cabinet, des acteurs professionnels simulant des patients avec des comportements très proches de la réalité.

Les étudiants sont ainsi mis en situation à travers des jeux de rôles soignant/soigné qu’ils analysent ensuite lors de la phase de debriefing, grâce à l’accompagnement de psychologues cliniciens. Cela leur permet de s’entraîner efficacement aux techniques de communication, dans le respect de la déontologie et des procédures médicales.

 

 Le cabinet de consultation du Cesim a été rénové grâce, en partie, aux financements IDEFI-REMIS.  

 

Les changements apportés permettent de mettre à disposition, autant pour la formation initiale (2ème cycle : 4ème et 5ème année) que pour la formation continue (en anesthésie-réanimation, odontologie, etc.), un environnement de travail qui reproduit fidèlement un cabinet de consultation généraliste.

 

 

 

 

septembre 2016

Présentation du projet                                     


Contexte et motivations

La formation Ingénierie de la santé de l'Université de Montpellier inclut un cursus universitaire de la Licence 2 Sciences de la vie parcours Ingénierie de la Santé au Master 2 mention Ingénierie de la Santé (5 parcours) pour un total de 250 étudiants.

Des étudiants issus de cursus universitaires différents intègrent la formation Ingénierie de la Santé (IS) à tous les niveaux (L3, M1 et M2). Ils représentent environ 20% des effectifs pour chaque niveau, pour arriver à un effectif total de 100 étudiants en M2.

Pour certains d'entre eux, des concepts indispensables à la bonne compréhension des UEs dispensées dans notre formation n'ont pas été acquis.

Le projet présenté consiste à la création de Modules de pré-requis, en auto-formation, destinés en premier lieu aux étudiants extérieurs rejoignant la formation Ingénierie de la Santé. Ils y auront accès, dès le début de l'année universitaire, après inscription sur Moodle et ce pour toute l'année universitaire.  

Ces modules d'enseignements pourront aussi être suivis par des étudiants ayant suivi la formation complète (depuis la L2) et par d’autres étudiants en formation initiale (notamment issus d'autres formations de l'UFR pharmacie) ou en formation continue en fonction de l'appréciation de l’enseignant responsable.

Nous appellerons Module, le contenu fondamental d’une Unité d’Enseignement, et Séquences, les parties structurant ces modules qui formalisent les concepts enseignés.

Il s’agit de fournir aux étudiants un socle de connaissances scientifiques et managériales de base nécessaire pour la compréhension approfondie des cours. Ce socle a été défini par l'ensemble de l'équipe pédagogique de la formation Ingénierie de la Santé et constitue les pré-requis nécessaires pour une meilleure assimilation des enseignements de Master.

Lire la suite : Pré-requis pour le Master 1 Ingénierie de la Santé

janvier 2016


A l’occasion du COPIL du 18 juin à Brest, la société MultiCam Systems a présenté la solution webcasting retenue dans le cadre de l’appel d’offre lancé par l’IDEFI REMIS. MULTICAM STUDIO est une solution tout-en-   un, dédiée à la captation d’évènements en live. Un seul utilisateur gère l’ensemble de la réalisation jusqu’à 4 caméras, ainsi que l’enrichissement de la video (titrages, habillage, playlist video,…). Une main sur le      joystick, une autre sur l’interface tactile. Un seul opérateur peut contrôler à distance jusqu’à 4 caméras. Enregistrement natif : Choisir le format qui correspond à la chaîne de production. Bénéficier d’un disque de  1To pour stocker les enregistrements. Utiliser le port USB-3 pour archiver les vidéos. Incrustation graphique (TITLER) : Insérer un panneau, titrer un intervenant, incruster un logo en permanence sur la vidéo…

 

Lire la suite : Webcasting : Multicam

septembre 2015

Dans un contexte où se mêlent évolution des missions du pharmacien, nouveaux besoins de santé et nouvelles technologies, les promesses de l’ e-santé peuvent tantôt inquiéter, tantôt susciter l’enthousiasme.

Demain…

  • la pharmacie utilise la technologie pour optimiser les traitements
  • la pharmacie est le premier centre de santé de proximité
  • les pharmaciens assurent le suivi thérapeutique

Dès aujourd’hui…

  • les étudiants nancéiens sont formés aux nouveaux enjeux de la profession
  • grâce à Offi’Sim, interface ludique de simulation, les étudiants sont immergés dans des pratiques professionnelles et interprofessionnelles : jeux de rôle, analyses d’entretiens pharmaceutiques filmés, jeux sérieux…

Offi’Sim est le résultat de collaborations et soutiens d’un réseau fort d’institutionnels, professionnels et d’industries de la santé autour de la Faculté de Pharmacie de l’Université de Lorraine : Sanofi, URPS Pharmaciens de Lorraine, Alliadis, PharmaGest, Région Lorraine, ainsi que des officines lorraines. Le projet est soutenu par REMIS, Initiative d’Excellence en Formations Innovantes.

Lire la suite : Offi'Sim

juin 2015

L’université de Rouen met en place des méthodes pédagogiques novatrices en s’appuyant sur le développement de nouvelles technologies numériques. Dans le cadre de l’IDEFI-REMIS, l’établissement vient d’acquérir une table de dissection virtuelle et s’est équipé d’une maison médicale « école » (pharmacie et cabinet médical).

La relation humaine, composante essentielle des métiers des professionnels de la santé, est au centre de la méthode proposée depuis janvier 2015 à la faculté de Médecine-Pharmacie. Grâce à la création d’une pharmacie et d’un cabinet médical école, les étudiants peuvent travailler sur la relation complexe patient-soignant. Un matériel vidéo et audio de pointe installé en salle permet de filmer et d’enregistrer les étudiants en simulation d’échange. Savoirs, savoir-faire et savoir-être sont ainsi au cœur de l’apprentissage. Une salle de debriefing - pièce équipée d’un miroir sans tain - et un logiciel de chapitrage permettent aux enseignants de revenir sur des problématiques identifiées pendant la simulation.

Ce dispositif est coordonné par Thierry Wable, professeur de communication médicale.

 

Espace PrivéContact

Nous contacter