On y était !

Vous avez pu nous y voir.

janvier 2019

IDEFI-REMIS a participé au séminaire inter-IDEFI et IDEFI-N à la Maison Régionale de l’Innovation de Dijon. Nous avons été accueilli par Sébastien Chevallier et toute l’équipe de Talent Campus. Les échanges furent nombreux et enrichissants. Ils ont permis de brasser et de concrétiser des idées nouvelles : à l’ordre du jour, des séances de pitch pour présenter les projets (« mon IDEFI ou mon IDEFI-N en 180 sec. ») mais aussi des focus sur les pratiques pédagogiques des IDEFI et IDEFI-N ou sur le « Devenir des IDEFI » - pérennisation; diffusion, NCU, création de structures.

janvier 2019

Le 29 mars 2018, l'IDEFI-REMIS a participé au colloque organisé par le réseau des LearningLabs. Ce réseau regroupe près de 80 établissements de formations, publics et privés, utilisant des espaces innovants pour expérimenter de nouvelles façons d’apprendre et de transmettre, dans le contexte de la transition numérique. Il propose un plan d’actions ambitieux : livre blanc des LearningLabs, dispositif de veille partagée sur l’innovation pédagogique et lettres d’informations thématiques. Il organise des événements pour développer la créativité collective sur l’innovation pédagogique (EDUMIX), tient et maintient une base de données sur les équipements pour de nouveaux espaces d’apprentissage. Il anime un réseau social privé qui compte aujourd’hui près de 200 experts de l’innovation pédagogique. Lors de cette 2ème édition du colloque des LearningLab, nous avons pu participer à des ateliers discussions et world café afin d'échanger sur et autour les LearningLabs.

janvier 2019

Le forum des 25 ans de l’ingénierie et du management de la santé à Angers a été organisé par les étudiants de la spécialité « Ingénierie des Secteurs de Santé et des Bioproduits Associés » de l’ISTIA, l’école d’ingénieurs de l’université d’Angers. Cette journée qui s’est déroulée le samedi 13 janvier 2018 a débuté par deux conférences plénières en matinée et s’est poursuivie par deux tables rondes l’après-midi. Elle a permis de rassembler une cinquantaine de personnes (professionnels, professeurs, étudiants et diplômés) pour initier une réflexion prospective sur les freins et les leviers que peuvent constituer la qualité et la sécurité sur l’innovation en secteurs de santé. L’innovation, qu’elle soit technologique ou organisationnelle, implique des changements qui, comme tout changement, génèrent des questions récurrentes perçues comme des contraintes aux niveaux éthiques, juridiques, normatifs et réglementaires et qui pourtant doivent concourir à garantir la sécurité des utilisateurs et des usagers.

Les deux conférences assurées par deux experts, [structures de soins ou industries de santé] et les tables rondes assurées par des anciens diplômés ont été axées sur la perception de chacun sur son secteur d’activité respectif « La qualité et la sécurité représentent-elles des freins ou des leviers au développement d’innovations technologiques performantes en santé ? »

L’innovation technologique dans le secteur de la santé pourrait être un levier puissant pour relever les défis tant quantitatifs que qualitatifs de notre système de santé. Depuis le début de la décennie, on observe un fort accroissement des innovations en santé (dispositif médical, médicament, diagnostic). Cela se traduit notamment par le nombre de nouvelles molécules mises sur le marché au niveau mondial.

Néanmoins, l’arrivée de ces innovations technologiques censées représenter une opportunité pour moderniser et améliorer l’efficacité de notre système de santé ; soulève la question éthique de la sécurité du patient. Elle génère, malheureusement trop souvent, en réaction à de réelles préoccupations de santé publique, un durcissement de la réglementation et une inflation des normes (bonnes pratiques, lignes directrices). Les innovations sont alors davantage perçues comme une contrainte (nouvelle réglementation) ou comme une menace (coûts générés).

juillet 2018

Pascal Guy (ingénieur d'études à l'Université d'Orléans, partenaire IDEFI REMIS) et Rica Simona Antin (ingénieure pédagogique au Cesim (Université de Bretagne Occidentale) et coordinatrice du projet IDEFI-REMIS) ont soumis un projet innovant en réponse à l'appel à projet "Transformateur Numérique spécial égalité professionnelle" lancé par l'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) et la Fondation Internet Nouvelle Génération  (FING).

 

Le Transformateur Numérique fait partie du plan NET « Numérique Emploi Travail » lancé il y a un an par le Ministère du Travail. Soutenu par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA). Ce plan a pour ambition d’adopter une démarche cohérente et collective, en réunissant des initiatives innovantes pour accompagner l’ensemble des actifs et des entreprises dans la transformation numérique du marché de l’emploi et des organisations de travail.

 

A l'issue d'une double phase de sélection (24 projets déposés, 13 retenus en première phase, 4 lauréats en seconde phase), le projet déposé par les Universités de Brest et d'Orléans est lauréat de cet appel à projet axé sur l'égalité professionnelle. Cette réussite met en valeur le potentiel du projet Cairns, porté par l’Université d’Orléans, actuellement en phase de développement sur la thématique de l’orientation.

juillet 2018

Le comité de pilotage en présentiel a eu lieu le 1 et 2 février à Angers, dans les locaux de l’ISTIA. Les participants ont été reçus par M. Alphonse Calenda, coordinateur local pour Angers et M. Fabrice Guerin, directeur de l’ISTIA. La DGESIP a été représentée par Mme Olivia Guillon (Experte auprès de la Mission pour la Pédagogie et le Numérique dans l'Enseignement Supérieur) qui a suivi en visio-conférence la présentation des avancées des projets sur l’ensemble de sites REMIS. L’ordre du jour a été consacré aux actualités du réseau : tour de table pour présenter la progression des projets sur chaque site, présentation de la situation financière, retour du groupe communication, positionnement par rapport au PIA 3, etc.

Le copil s’est terminé par une visite du module CAVE ou cube 3D pour la formation, avec l’objectif de montrer la potentialité et l’utilité du cube en termes d’applications pédagogiques.

juillet 2018

Rica Simona Antin a participé à la Conférence Internationale « Formes discursives. Interactions, narrations, représentations », le 25-26 mai 2018, à Bacău, Roumanie. Sa communication, intitulée « Multi-narration et personnalisation de mises en discours multimodale », s’est inscrite dans la thématique Narration(s) et dispositifs numériques interactifs contemporains : continuités, recontextualisations et redéfinitions. Elle a présenté pendant la conférence les idées directives d’un système de médiation éducative, un « système-auteur » pouvant assister à la mise en place de présentations (cours, études, parcours, etc.) basées sur des narrations multiples, adaptées à des conditions de réception variées (enseignement en présentiel et à distance, classe inversée, pédagogie active, etc.). Basé sur une mise en concordance des formes discursives, des horizons d’attente ainsi que des compétences lectoriales projetées, le système permet d’ajuster une narration, de façon interactive, suivant des points de vues, des niveaux d’affinement et de régimes d’expression variables.

juillet 2018

Les 14 et 15 juin, l’équipe nancéenne de « Mission Offi’Sim », représentée par Pauline Thevenot, a communiqué sur l’apport de l’audiovisuel dans les serious games : «  Game-based learning : play, train and learn in health studies. Feedback on Mission Offi'Sim's design, a serious game for pharmacist students in France ». Un premier temps a été consacré aux choix qui ont été opérés par l’équipe pour intégrer une dimension pédagogique au  jeu vidéo. Dans un second temps, les raisons du choix de la vidéo par rapport aux images 3D (immersion, vue subjective etc.) ont été exposées. Un retour d’expérience qui est venu enrichir la base de discussions internationale de Media&Learning.

·       Media&Learning : https://www.media-and-learning.eu/

juillet 2018

Mélanie Souhait et Pauline Thevenot étaient présentes lors du colloque international « Apprendre, Transmettre, Innover à et par l’Université » qui s’est déroulé du 20 au 22 juin 2018 à Montpellier. Elles ont présenté les premiers résultats de l’évaluation de la semaine de formation co-organisée par les Idefi REMIS et TalentCampus en septembre 2017 à l’Université de Lorraine.

·       ATIU : https://colloqueatiusaison2.wordpress.com/

juillet 2018

Le jeu sérieux Mission Offi’Sim de la Faculté de Pharmacie de l’Université de Lorraine vient de remporter le prix européen de la meilleure réalisation professionnelle* des MEDEA AWARDS.

 

L'objectif des Prix MEDEA est d'encourager l'innovation et les bonnes pratiques dans l'utilisation des médias (audio, vidéo, graphique et animation) dans l'éducation. Les prix reconnaissent et promeuvent également l'excellence dans la production et la conception pédagogique de ressources d'apprentissage riches en médias.

« Nous sommes très fiers de remporter ce prix qui récompense le résultat d’un formidable travail collectif avec une équipe pédagogique dynamique, la collaboration de professionnels de terrain et une réalisation 100% Université de Lorraine. Nous avons pu mener ce projet grâce au talent du personnel de la Direction du Numérique et des soutiens du programme d’Investissements d’avenir –Initiatives D’Excellence en Formations Innovantes – dans le cadre du projet REMIS  et du Programme Opérationnel FEDER Lorraine et Massif des Vosges 2014-2020.» nous confie Alexandrine Lambert, chef de projet et responsable du centre de simulation Offi’Sim.

Mission Offi'Sim est le nouvel outil de la plateforme de simulation de la pratique officinale de l’Université de Lorraine. Il fait partie d’un grand projet pédagogique innovant de la Faculté de Pharmacie qui a fait le choix, sous l’impulsion de son Doyen Francine Paulus, de moderniser ses enseignements en faisant entrer le numérique, la virtualité, la simulation et l’interactivité avec les étudiants. En ligne depuis la rentrée 2017, il remporte un vif succès auprès des étudiants. 181 visiteurs ont joué dès la première semaine avec un temps moyen passé de 2h23. Depuis 8 mois : 12 682 parties ont été jouées dont 3 787 le week-end et 4 347 le soir ou la nuit. C’est dire !

 

 

octobre 2017

La 14ème édition de la conférence internationale H2PTM (Hypertextes et Hypermedias. Produits, Outils et Méthodes) a eu lieu du 18 au 20 octobre 2017 à Valenciennes. Cette année la conférence portait sur le design des contenus numériques. A cette occasion, Simona Antin, Pascal Guy et Pauline Thevenot, ingénieurs du réseau REMIS ont pu présenter l’avancée de la conception de l’outil de cartographie CAIRN. Cette communication est complétée par une publication dans les Actes du Colloque qui est disponible à cette adresse : https://iste-editions.fr/products/h2ptm-17

Intitulée « Conception d’un écosystème d’aide à l’orientation :  problématiques informationnelles et réponses numériques. Le cas de la cartographie Cairn pour les nouveaux métiers de la santé », cette contribution présente l’intérêt de la navigation hypermédiatique pour réduire les distances dans l’orientation vers les nouveaux métiers de la santé.

Conférence portée par les sciences de l’information et de la communication, H2PTM a été l’occasion de dialogues interdisciplinaires qui viennent enrichir le développement de l’outil de cartographie.