Stratégie Générale


La formation en Ingénierie de la Santé prépare à intégrer un poste de cadre dans les secteurs des produits de santé, répondant aux demandes et besoins émergents des secteurs du Médicament, de la Cosmétique, de l’Aliment Santé, (formulation, développement clinique, production, distribution) et du secteur de la Sécurité Sanitaire et de l’Environnement, par :

  • l’association d’une formation scientifique solide à une formation professionnalisée
  • des programmes conçus et animés avec les professionnels de chaque parcours
  • l’apprentissage des outils et logiciels de Gestion et Management de Projet dans l’Industrie, la maîtrise de l’anglais et d’une 2ème langue vivante.
  • un stage industriel long en entreprise (5 mois en M1 et 6 mois en M2)
  • la professionnalisation de parcours adaptés aux besoins du marché de l’emploi  en ouvrant la formation en M2 en alternance et par apprentissage ainsi qu’à la formation continue (VAP, VAE).


Le champ large des disciplines enseignées, la mise en place et la conduite de projets ainsi que  les parcours proposés permettent de développer, chez l’étudiant, des compétences transverses en Ingénierie de la Santé, s’appliquant dans différents secteurs comme le médicament, la cosmétique, les biomatériaux et l’environnement.

Ces compétences favorisent d’une manière significative, l’insertion professionnelle.

Le terme santé doit être pris dans un sens très large, comprenant la santé des citoyens et celle de l’environnement qui l’entoure. Les produits de santé, qu’ils soient médicaments,  cosmétiques ou aliments de santé  présentent des points communs au niveau de l’élaboration, fabrication, réglementation.

Principales caractéristiques de la formation :

  • Une adaptation permanente de la formation selon les besoins des professionnels et l’émergence de nouveaux métiers dans les domaines des produits de santé, grâce à  un conseil de Perfectionnement, formé de professionnels et d’universitaires , qui revoit en permanence les bilans de la formation « ingénierie de la santé » ainsi que les évolutions à apporter aux programmes en fonction des besoins du secteur professionnel. Le secteur des produits de Santé évolue en effet rapidement en fonction des avancées scientifiques, techniques, réglementaires, économiques, stratégiques ou managériales.
  • Une solide formation scientifique de base permet l’évolution
  • Tous les étudiants reçoivent les compétences de base, non liées à la spécialisation
  • La gestion de projet est au cœur d’une double compétence dispensée à tous.
  • La formation comporte une adaptation technico-réglementaire (niveau national et international)


Pédagogie active

 

Professionnalisation :

La professionnalisation est certainement à la fois la caractéristique la plus importante et le fil conducteur de la formation Ingénierie de la Santé de Montpellier. Elle prend plusieurs aspects:

  • l’intervention tout au long de la formation de nombreux professionnels de la santé, dont plusieurs PAST (Professionnels Associés à Temps Partiel, membres du corps enseignant de l’établissement).
  • nombreux stages (14 mois minimum en licence  et master), complétés par de l’apprentissage par projet en lien direct avec le milieu professionnel.
  • conseil de perfectionnement constitué de 50 % de professionnels et 50 % d’universitaires, qui permet également d’anticiper sur les métiers en émergence et d’évaluer leur adaptation et faisabilité au sein de la formation.
  • lien très fort avec le LEEM (les entreprises du médicament), qui apporte son soutien permanent depuis la création de la formation.
  • association d’anciens élèves (AAEISM) qui permet d’avoir un retour permanent sur la pertinence des enseignements et qui fournit des conférenciers et des stages.

Relations Internationales

 

Stages à l’étranger :

Les stages  à l’étranger sont fortement recommandés, et la majorité des étudiants suivant l’ensemble du cursus effectue au moins un de ses stages à l’étranger. Ces stages à l’étranger peuvent souvent contribuer à la réalisation du projet professionnel de l’étudiant. L’engagement de l’ingénierie-santé dans divers programmes de relations internationales permet aux étudiants d’effectuer un stage dans un pays de l’Union Européenne.

De nombreux stages sont aussi effectués en Amérique du Nord et du Sud, en Australie, au Japon, en Afrique du nord


Etudes à l’étranger :

Pour une véritable ouverture sur l’Europe, l’IUP Santé avait finalisé un double diplôme, et cette coopération s’est poursuivie après passage au LMD (Licence - Master - Doctorat), avec la Fachhochschule de Giessen (Allemagne) qui fonctionne depuis 1996. Par ailleurs, depuis plus de dix ans, de nombreux étudiants montpelliérains valident un an d’études (L3) à  l’Université Napier d’Edinburgh (Ecosse) . Plus récemment des liens se sont établis avec l’Espagne (Séville, Barcelone), l’Irlande (Dublin), et Fribourg en Allemagne.

Ecole supérieure d’Ingénierie de la Santé et de Management de Projets, ESISMP au Maroc :

L’Ecole Supérieure d’Ingénierie de la Santé et de Management de Projet (ESISMP) est   maintenant opérationnelle.

Ce partenariat se décline sous la forme d’un partenariat pédagogique tout au long de la formation, et de la délocalisation du Master Ingénierie de la Santé de l’UM1 depuis 2012. L’ESISMP met en place une licence préparatoire à l’ingénierie de la santé qui permettra à l’étudiant d’acquérir des connaissances en sciences physicochimiques, pharmacologiques, biologiques, pharmaceutiques et biotechnologiques indispensables pour poursuivre en master.

Espace PrivéContact

Nous contacter